Elle et Lui

1509496798
Cheikh Matar Diagne (MAT THE KING)

 

Lui

Elle l'aimait, elle l'aimait vraiment, mais l'amour ne suffit pas, l'amour n'a jamais suffi.

L'amour ?  Lui n'en connaît pas le sens, aimer revient à posséder, ...posséder l'autre, une idée effrayante ...

Sa liberté, il l'a difficilement conquise ; un père ivrogne, une mère absente, un oncle présent, un oncle trop présent.

L'amour pour lui rimait avec douleur, coups, bleus, humiliation, non, l'amour, ça n'est pas fait pour des garçons comme lui, il n'est plus que limbes, qui voudrait posséder les limbes ? Personne, surtout pas elle ; il ne veut pas être traités comme un cas à part, il n'était pas un cas lui

Lui était un martyre, un rescapé. Un handicapé des sentiments, son cœur porte les stigmates, de tant d'abus de tant de négligences, Il était perdu ; son âme si vieille, sa larme tarie ; ses complaintes hurlent dans sa gorge ; il avait jadis attendu une main tendue pour le sauver .... Il a attendu, et attendu... puis il a grandi, puis il a cessé d'attendre...  grandir avec un cœur atrophié. . Un cœur qui ne peut plus rien contenir, pas même la haine, à présent il est imperméable aux sentiments...

Elle l'aimait et rêvait de lui .... Et lui n'avait envie que de fuir.

 

 

 

Se sentir aimé tel qu'on est !


On aime pas une personne pour ce qu'il a, mais pour ce qu'elle est,


On aime pas une personne pour ses apparences, mais pour la beauté de son cœur en errance,


On aime pas une personnes pour ses pensées et ses idées, mais pour son âme et son esprit,


On aime pas une personne pour ce qu'on veut qu'elle soit, mais on doit admettre ses défauts quoi qu'il en soit,

 

Enfin...


Qu'il est agréable de se sentir aimé tel qu'on est;


ça nous permet d'aimer aussi,


ça fait naître en nous le gout à la vie,


ça nous donne de l’énergie pour mieux évoluer!!

1504393283
Cheikh Matar Diagne

L’amour est malade


L'amour est malade, l'amour souffre, l'amour saigne, l'amour agonise parce que les cœurs sont malades. Les cœurs n'aiment plus au sens spirituel du terme, mais au seulement au sens matériel. Ils n'aiment plus au sens profond et originel mais au sens superficiel. Ils n'aiment plus de manière sincère mais sexuelle. Les rencontres réelles sont suppléées par celles virtuelles. Les cœurs ne s'investissent plus comme il se doit. 


Il fonctionne par photocopie. Ils ont cessé d'aimer et ont appris le désamour. Combien sont-ils, les couples qui se séparent avant même leur rencontre ? Combien d'acte de trahison et d'infidélité vois-t-on de nos jours et qui sont maintenant banalisés ? Combien de cas de divorce enregistre-t-on ?


Ceci a pour cause la vision matérialiste et calculatrice qu'on a de l'amour. 



L'amour, ce n'est pas seulement une attirance physique, sexuelle ou intellectuelle. À cause du matérialisme aveugle qui est en vogue dans le monde actuel, l'amour est plus source de malheur que de bonheur. Ces véritables fondements se sont déréglés. L'amour, ce ni n'est la durée, ni l'argent, ni le pouvoir. L'amour doit être au-dessus de tout cela, il doit précéder tous ces éléments et les dépasser largement. Personne ne peut nier l'utilité qu'ils représentent dans un couple. Concrètement, Nul ne peut nier que le lit, qui est cette chose mystérieuse, qui fait frissonner, qui fait oublier l'être de lui-même, qui porte vers des contrées lointaines, occupe une place centrale dans l'amour. C'est sûr. Mais est-ce une raison pour ignorer les autres territoires d'un couple? Je pense que les êtres doués de bon sens diront, Non. 


Beaucoup d'hommes limitent leur amour au sexe, et beaucoup de femmes au matérialisme. Pour les premiers l'amour c'est le lit, Pour les secondes c'est l'argent, c'est un investissement à long terme. Voilà l'erreur. Un être humain, dans un couple, ce n'est pas que le sexe ou l'argent qui devrait l'intéresser. Les hommes doivent cultiver un peu de la hauteur quand ils sont en couple. Qu'ils apprennent à aller explorer d'autres horizons. Les femmes doivent avoir un peu plus d'ouverture et ne pas rester dans le superficiel. Qu'elles apprennent à voir plus loin que le matérialisme. 


L'amour c'est une rencontre spirituelle entre deux âmes qui se retrouvent. L'amour c'est plus une retrouvaille de la beauté intérieure de deux êtres qu'un quelconque rapport physique qui se limiterait au visible. Ainsi, l'amour c'est aussi des rapports spirituels, intellectuels et culturels. C'est la famille, les enfants, les amis. C'est un enracinement dans les souvenirs du passé mais aussi une projection dans l'avenir du couple amoureux. L'amour c'est une confiance mutuelle entre deux êtres. Prenez le temps, lorsque vous êtes amoureux, d'aller vous évader dans d'autres villes exotiques.

Un amour sincère, vrai, dépourvu de tout intérêt, n'existe nulle part dans ce monde. Le penser serait idiot, le dire serait insensé. Mais, ces intérêts doivent être seconds et non principaux, ils doivent tirer leurs sources à un niveau peu profond de l'être, à tel enseigne que même si ceux-ci sont là, ils doivent être brouillés par leur caractère flou et insaisissable. Les raisons d'un amour doivent être multiples et variées.

 

Ils doivent être une symbiose indissociable. Ces raisons ne doivent être que des portes d'entrée de l'être aimé. Mais non, les gens aiment pour le sexe, l'argent, la beauté, l'intelligence, la célébrité, le pouvoir, la place, toutes ces choses basses, qui sont plus un poison pour l'amour sincère, car le jour où ils cessent, l'amour s'estompe et s'effondre avec eux. On n'aime avec le cœur et non pas avec la raison. Dans le monde d'aujourd'hui, l'amour ce sont des calculs, des hypothèses, des doutes, des jeux de hasard, des perspectives d'avenir... 

Voilà pourquoi les couples ne cessent de se séparer, de divorcer.


Pas encore, ils enclenchent le processus de leur séparation même avant leur rencontre à cause des fondements inébranlables qu'ils confèrent à leur Amour. Les gens ne savent plus aimer dans ce monde parce que les cœurs sont malades et l'essence de l'amour est ignorée.

1502759623
Cheikh Matar Diagne

Il est parti.


Oui, il est parti... il l'a laissée se sentir seule, bien que les gens le soient.Elle voulait pleurer ; elle voulait le rattraper ; elle voulait l'attraper de son bras et lui dire : ne partez pas s'il vous plait ; je vous veux. J'ai besoin de toi. 

Mais elle ne peut pas faire ça, même si elle ne peut pas le faire à la fenêtre.Elle ne peut pas le faire parce qu'elle a peur de Dieu. Elle n'a jamais eu de relation. Pour elle, c'est contraire à ses principes.


C'est lui qui a commencé son histoire. Il y a deux ans, il y avait des regards, des regards et des amours, mais il ne l'a jamais vue. 


Pourquoi ? Ne vous en faites pas, bien qu'il y ait eu d'innombrables occasions. Tu le trouves partout où tu vas. C'est une coïncidence ou quoi ?Son amour pour lui était secret et restera secret. 


Il n'y a aucun moyen de le dire. C'est interdit. Oui, c'est un sale type. Peut-être que c'est ce que Dieu fera de sa part.

Son amour est énorme. Mais le péché de Dieu, c'est non.Et alors ?Puis elle a capitulé et il est parti. Sans lui, c'est désolant.

1501645711
Cheikh Matar Diagne

ELLE ET LUI...

De qui dans la vie veut-on se faire aimer ? De ceux qui ne se soucient pas de nous. Il y a des gens qui donneraient deux de leurs meilleurs amis, pour avoir l’amitié d’un homme qui les fuit. Dire du mal de quelqu’un n’est le plus souvent qu’une manière de se plaindre de son indifférence pour nous. Dans le temps que j’étais dans le monde, on me disait qu’il y avait un homme qui marquait toujours de l’aigreur dans ses discours, quand il parlait de moi : je m’avisai tout d’un coup de songer que je le saluais froidement quand je le rencontrais. Je le tiens, dis-je alors en moi-même, cet homme-là veut que je l’aime, il l’a mis dans sa tête, parce qu’il s’est imaginé que je ne l’aimais pas ; et j’avais raison de penser cela, car dès que je l’eus salué d’un air riant, il me marqua tant d’amitié que je n’en savais que faire. Mais, malheureusement, j’en pris pour lui aussi, et cela fit qu’il m’aima toujours bien, mais qu’il ne me fêtait plus. 

1501644431
Cheikh Matar Diagne

Ce n'est pas du tout facile d'essayer de maintenir une relation amoureuse. C'est probablement l'une des choses les plus difficiles qu'on ait réalisées. En fait, il s'agit d'un Amour, aussi pur qu'il soit. Il s'agit d'être patient(e), il s'agit d'apprendre et de continuer à s'aimer même quand les situations font autant mal qu'en entaille. L'Amour, c'est être avec une personne qui vous rend vraiment heureux (se), c'est être avec une personne qui accepte chaque petite partie de vous, qu'elle soit bonne ou mauvaise. Il s'agit de vous laisser aimer(e), d'apprendre à aimer et de chérir la personne avec qui vous êtes, même dans la pire des situations. Il s'agit de ne jamais abandonner, de se soutenir, pardonner et avancer. C'est l'une des choses les plus difficiles que vous parviendrez à apprendre mais la seule chose qui vaut chaque déchirure de bonheur et de tristesse.
Tant que le bonheur domine la tristesse, vous serez tous les deux heureux  car l'Amour est plus fort que tout,

1501642424
Cheikh Matar Diagne

Partir ne faisait pas parti du contrat. En réalité, t'as peur. C’est pour ça que tu fuis. T’as peur parce qu’avec moi tu sais que ce n’est pas comme les autres. 
Moi tu m'aimes réellement et sa te fait flipper. Parce que, aimer quelqu'un c'est lui donner la possibilité de nous briser le cœur.
Je le sais très bien parce qu'en ce moment même tes entrain de biser le mien.
liens

1492561312
Cheikh Matar Diagne

A chaque fois qu'on lui demandait pourquoi elle redonnait une chance, elle répondait : c'est comme ça. Contrairement à ce que pouvait penser son entourage, elle n'était pas idiote. Elle était simplement fainéante. Elle n'avait pas le temps de leur expliquer ce qu'elle vivait avec lui, de toute façon personne ne l'aurait cru. Qu'aurait elle pu dire ? - "Parce que je l'aime" ? -Non, bien sur que non, c'était bien plus que ça. Elle aurait dû leur raconter tout ce qu'ils s'étaient dit, tout ce qu'ils avaient vécu tout les deux, -tout ce qu'eux même ne comprenaient pas- . . . -Mais malgré tout, cela n'aurait servi à rien. Elle aurait eu l'air encore plus bête. Personne ne pouvait se mettre à leur place, ils étaient uniques, étaient deux et pensaient un. Elle aurait pu leur dire que c'était dans ses bras qu'elle avait vraiment l'impression de vivre et dans ses yeux d'exister, ou bien que son parfum était sa drogue. Mais elle préférait se taire, les laisser croire qu'elle se trompait. Seuls elle et lui comprenaient . . .

Créé par Cheikh Matar Diagne